Autoconsommation Solaire et domotique

La spécificité de la production électrique photovoltaïque est que l’électricité est produite durant les heures d’ensoleillement et donc en journée. Dans un projet d‘autoconsommation solaire sans batterie, il s’agit de consommer l’électricité auto-produite au moment où vous la produisez, soit en journée. Mais comment peut-on y parvenir si on est absent de chez soi une grande partie de la journée ? C’est le cas des particuliers actifs.

Et bien en déplaçant le moment où vos appareils vont consommer grâce à la domotique.

Le principe de la domotique dans l'autoconsommation

Comme l’énergie solaire n’est pas toujours produite au bon moment, des solutions domotiques ont fait leur apparition sur le marché. Ces technologies d’objets connectés faisant appel à l’intelligence artificielle et à la big data déplacent le moment où vos appareils consomment de manière à consommer davantage votre électricité auto-produite et à réduire encore plus votre facture d’électricité (jusqu’à 70%).

La solution domotique observe en temps réel la quantité d’énergie produite et met en file d’attente les appareils qui consomment de l’énergie de manière à les faire consommer au moment où l’énergie est produite.

Actuellement le dispositif domotique reste plus intéressant financièrement que l’autoconsommation avec batterie.

Exemple pour un particulier installant des panneaux solaires sur sa toiture :

  • La production d’électricité coûte en moyenne 10 centimes par kWh
  • Si on décide de stocker l’électricité produite cela coûtera en plus 20 centimes par kWh donc au total un coût de 30 centimes par kWh ce qui est peu souvent intéressant actuellement.

Cas d'application

Exemple 1 – Prise en charge de l’ensemble des appareils électriques et électroménagers.

On fait en sorte que la solution domotique prenne en charge prioritairement les gros postes de consommation.
  • Le chauffage qui consomme autour de 20 kWh par jour
  • Le cumulus électrique qui consomme 12 kWh

La solution domotique va également prendre en charge le lave-vaisselle et la machine à laver qui consomme en moyenne 1 kWh.

La domotique va mettre en file d’attente l’ensemble de ces appareils de manière à les faire consommer l’électricité auto-produite au meilleur moment.

Exemple 2 – Diminuer la consommation électrique des appareils électroménagers

90% de ce que consomment les appareils électroménagers en électricité sert à chauffer l’eau. 
On peut aller plus loin, en faisant tourner le lave-vaisselle et le lave-linge avec de l’énergie renouvelable. Comment ? 
 
On fait en sorte que ces appareils électroménagers consomment directement l’eau chaude du cumulus électrique (énergie renouvelable) de façon à les faire consommer moins d’électricité !

Notre point de vue

Les solutions domotiques du marché sont performantes. Leur intérêt est de vous faire consommer un maximum d’électricité auto-produite, et donc de réduire davantage votre facture d’électricité tout en minimisant l’impact sur votre niveau de confort et votre manière de vivre. Toutefois, elles sont à envisager au cas par cas selon votre contexte. Elles représentent en effet un budget supplémentaire dans votre projet d’autoconsommation solaire photovoltaïque à prendre en considération.

Si vous êtes prêts à consommer différemment, à surveiller votre consommation électrique et à adapter votre mode de fonctionnement de manière à consommer pendant les heures de production d’électricité, le recours aux solutions domotiques n’est pas obligatoire. Vous pouvez commencer par utiliser les systèmes de programmation déjà inclus dans vos appareils électroménagers de manière à planifier leur fonctionnement en journée.

 

Nos réalisations

CONTACT

Circuit Court Energie

06.19.81.30.52

contact@circuitcourt-energie.com